Saturday, 29 March 2008

Chapitre 10: La Great Ocean Road

Bonjour à vous tous.
Je tenais d'abord à vous remercier de suivre mes aventures avec autant d'assiduité, de laisser des petits commentaires de temps en temps car ça m'aide à continuer, car oui, plus le temps passe, plus j'ai la flemme ! Mais tant que ça m'amuse je continuerai, donc pas de panique.

Ici le temps se dégrade à vue d'œil. Après avoir passé une semaine à 40 MILLE°c incompréhensible, nous sommes finalement bel et bien définitivement pour de bon tombé dans l'impitoyable automne melbournien.
Prenez les giboulées de mars à Paris, multipliez la force des vents, des pluies et la fréquence des changements de température par 10 MILLE, et vous obtenez le temps ici. Alors, toujours autant envie de venir? :D

Mon internet est devenu très lent, car ici le quota de téléchargement est limité. Quand vous le dépassez, votre connection est bridée et il ne vous reste plus qu'à prendre votre mal en patience jusqu'au mois prochain pour pouvoir réussir à lire vos mails en moins de 20 MILLE minutes. CA ME GONFLE.




La semaine dernière, nous avons eut une semaine de vacances. Nous sommes tous partis à la Great Ocean Road, qui est la route qui longe la côte ouest de la baie de Melbourne.
Nous avons loué un minibus, à douze, et nous avons longé la côte toute la journée de dimanche, en nous arrêtant à Bells Beach, près de Torquay, pour regarder la compétition de Surf (mais il faisait moche et pluvieux donc il n'y a pas beaucoup de vagues, mais du coup l'entrée était gratuite !). Nous avons faits plusieurs arrêts pour manger ou pour rester un peu à la plage, jusqu'à notre auberge de jeunesse, où une maison au milieu de nul part nous attendait. (Parfaite pour nous, on pouvait hurler et courir partir sans gêner personne)
Au programme: barbecue, jeux à boire, koalas en vrai dans la nature, chanson à tue tête dans la voiture et parties de volley sur les aires de repos au bord de la rivière histoire de corser le jeu, pour éviter à tout prix que le ballon tombe à l'eau (à tout jamais).
Voici quelques photos des supers paysages, ainsi qu'une petite vidéo mettant tout ça en scène.
J'vous fais des bisous, les gens à Paris me manquent.
















4 comments:

Jaybee said...

Woot les koalas dans la nature
Woot le mec qui chante moi lolita

Et LMAO la musique entrainante, et la mousson 1h plus tard sans musique. Bel effet.

Et powned.

Zoubi.

Horacio said...

Ha ha ha, il t'est resté compter la meilleure partie du voyage: The drunk monkey!!! (Je ne sais pas comment traduire ça). Et je suis désolé mais J'en ai marre et Moi Lolita sont les uniques chansons qui je connais en français, ha ha ha, Alizee peut etre très stupide mais elle est super bonne!!!

Siam said...

ça a l'air génial !
La video est "no longer available" :(

j'ai po vu !

Rob'n said...

Super ta ptit vidéo !
comme toujours !

conseil... dés entrelace tes vidéos !